Quels sont les tarifs des diagnostics immobiliers ?

Lorsque vous souhaitez vendre ou louer votre maison, l’acheteur peut vous demander le rapport des diagnostics immobiliers. Ce contrôle est devenu une étape obligatoire dont le prix dépend entièrement du diagnostiqueur et du travail à réaliser. Il n’existe aucune règle qui définit les tarifs de cette profession. Pour vous faire une idée du budget à prévoir, découvrez dans cet article les tarifs pratiqués en moyenne pour les diagnostics immobiliers.

Qui détermine le prix de ces contrôles ?

money-2724245_1280

Depuis quelques années, les diagnostics immobiliers sont devenus obligatoires avant la vente ou la location d’un bien. Pourtant, il n’y a pas de tarif universel qui détermine chacun de ces contrôles. C’est le diagnostiqueur qui fixe son propre prix en fonction de travail qu’il va accomplir. Ainsi, le coût de chaque diagnostic immobilier est tout à fait différent d’un spécialiste à un autre. Pour trouver l’offre idéale, vous avez intérêt à bien comparer les devis afin de bénéficier d’un tarif plus juste.

  • Qui doit payer les services des diagnostiqueurs immobiliers ?

En général, tous les diagnostics immobiliers sont à la charge du propriétaire. Le bailleur doit élaborer un dossier de diagnostic technique annexé au contrat de vente. Il est fort probable que l’acquéreur potentiel et le possesseur du bien conviennent certaines conditions en ce qui concerne les frais des prestations.

Le bailleur n’est pas tenu des travaux de rénovation une fois que le logement sera vendu ou loué par une autre personne. Si le notaire exige un nouveau diagnostic immobilier, pour des raisons non expliquées dans le dossier, ce sera le nouveau propriétaire qui payera la facture du diagnostiqueur.

  • Les prix moyens des divers diagnostics

Le tarif des diagnostics immobiliers est différent selon les zones géographiques. Le prix des services dans la capitale française est inférieur par rapport au prix pratiqué en province. Voici un tableau récapitulatif des tarifs moyens adoptés par les professionnels.

APPARTEMENT MAISON
Studio 3 pièces 5 pièces 3 pièces 5 pièces
Diagnostic Amiante 80 € 100 € 110 € 105 € 135 €
Diagnostic Plomb 115 € 145 € 175 € 195 € 225 €
Diagnostic Gaz 110 € 110 € 110 € 110 € 110 €
Diagnostic Electrique 60 € 85 € 110 € 90 € 135 €
Diagnostic de Performance Energétique (DPE) 95 € 110 € 120 € 110 € 125 €
Loi Carrez 70 € 85 € 100 € 100 € 120 €
ERNT Réservez entre 19 à 40 €, parfois le service est offert. Réalisable soi-même.
Diagnostic Assainissement Contrôle effectué par SPANC ou les services de la commune. Le prix varie entre 100 à 150 €, selon les communes.
Pack location (4 diagnostics) 190 € 240 € 300 € 280 € 340 €
Pack vente (8 diagnostics) 300 € 380 € 410 € 400 € 480 €

 

En résumé, si vous décidez de payer qu’un seul diagnostic à la fois, le prix sera fort. À vous de choisir celui qui convient mieux à votre budget. Toutefois, ces chiffres sont fournis qu’à titre indicatif.

Comment faire de l’économie sur le prix des diagnostics ?

piggy-bank-1595992_1280

Pour faire des économies sur les prix des diagnostics, le plus intéressant est de prendre un pack qui comprend tous les contrôles nécessaires et obligatoires. De ce fait, le diagnostiqueur ne se déplacera qu’une seule fois. Et après une négociation, vous obtiendrez sûrement une réduction.

Avant d’engager qui que ce soit, pensez à faire une comparaison de prix des divers devis. Cependant, il n’est pas recommandé de succomber à un tarif trop bas. Cela démontre le manque de professionnalisme, d’assurance ou d’accréditation alors qu’un véritable diagnostiqueur immobilier doit avoir un certificat délivré par la COFRAC. Vérifiez aussi son assurance RC puisque c’est le seul moyen qui vous garantit des litiges avec le nouvel acquéreur.

Les différentes charges derrière le devis des diagnostics

accounting-761599_1280

Le calcul du prix d’un diagnostic immobilier est semblable à n’importe quelle prestation de service courante dans la vie quotidienne. La seule différence de prix entre les entreprises est déterminée par les garanties et les types de services proposés. Si vous constatez que les tarifs sont inférieurs à la moyenne énoncée ci-dessus, cela justifie peut-être d’autres options à rajouter. Voici les éléments pris en compte dans le calcul du coût d’un diagnostic immobilier.

  • Le déplacement

Il y a une certaine différence entre: une maison que se trouve en pleine ville ou à la campagne. Plus le bien est isolé géographiquement, plus la facture sera plus salée. Dès que vous décidez d’engager un diagnostiqueur, vérifiez si les frais de déplacement sont inclus dans le devis.

  • Le temps passé sur place

Un spécialiste passe en moyenne, entre 1 à 4 heures de temps pour réaliser les diagnostics de votre logement. En fait, cette durée dépend entièrement du nombre de mètres carrés du bien à analyser. S’il passe moins de temps dans la maison, cela démontre son manque de professionnalisme. Au cas contraire, s’il fait plus attention au détail, cela rallonge le prix de son service.

  • La certification du professionnel du diagnostic

Avant d’exercer son métier, un diagnostiqueur professionnel doit être certifié. Pour vérifier cela, n’hésitez pas à consulter l’annuaire des diagnostiqueurs immobiliers disponible sur internet. La certification de ces individus est régulière. Tous les 5 ans, ils doivent à nouveau se reformer. Un constat immobilier à un prix plus bas justifie un non professionnel dans le domaine.

  • La rédaction du rapport personnalisé

Juste après avoir effectué les diagnostics de la maison, le professionnel rédige un rapport qu’il vous donnera. Ce document présente les résultats de ces constatations, les solutions et les rénovations qu’il faudra accomplir. Certains diagnostiqueurs proposent des rapports plus détaillés avec des croquis et des recommandations précises. Avant de signer le devis, demandez-lui des explications s’il y a des parties que vous ne compreniez pas.

  • L’entretien du matériel

Dans le cas d’un diagnostic plomb, le diagnostiqueur utilise un dispositif spécial. L’entretien de ce dernier s’avère être un peu coûteux. Parfois, il nécessite une assurance spécifique.

  • La souscription à une assurance professionnelle

Pour pouvoir assurer ses clients, une entreprise de diagnostic doit avoir une responsabilité civile professionnelle. Ainsi, en cas de litige, c’est la société qui est entièrement responsable.

Description des diagnostics immobiliers obligatoires

checklist-2077019_1280.jpg

Avant de vendre votre logement à un quelconque acquéreur, vous devez d’abord effectuer plusieurs diagnostics immobiliers. Cet examen consiste à analyser les côtés techniques de la maison. Il est réalisé par des professionnels dans le domaine. Les documents établis permettront d’informer les acheteurs sur l’état et les caractéristiques du bien qu’ils vont acquérir. Voici la liste des différents diagnostics immobiliers obligatoires qui vous attend ainsi que leurs spécificités.

  • Le diagnostic performance énergétique (DPE)         

Pour vivre aisément dans une maison, vous avez besoin de l’énergie. Le DPE est un examen qui étudie la quantité d’électricité et de gaz à effet de serre consommée ou dégagée par votre habitation. Elle vérifie la consommation annuelle de la maison, la production d’eau chaude, le système de chauffage et bien évidemment l’isolation thermique de votre appartement.

Le diagnostic performance énergétique est devenu obligatoire, depuis le 1er janvier 2011. C’est l’une des informations que les acquéreurs regardent en premier dans votre dossier de diagnostic. Ainsi, avoir une maison avec de bonnes performances énergétiques est un bon argument pour réussir à vendre ou à louer son bien immobilier.

  • Le diagnostic loi Carrez

Le métrage en loi Carrez détermine précisément la superficie privative exacte de votre habitation. En d’autres termes, il s’agit de mesurer les planchers nets en déduisant les éléments qui peuvent empiéter le parquet. Ce diagnostic ne prend pas en compte la cave, les escaliers, la terrasse, le balcon, le garage ainsi que d’autres pièces de la maison.

Comme le DPE, cet examen est également obligatoire pour tous les logements mis en vente ou les maisons en copropriété. Cependant, ce dernier ne concerne pas la vente des appartements individuels indépendants, les chambres de service de moins de 8 m2 ainsi que les surfaces dont le plafond est à moins de 1m80.

  • Le diagnostic amiante

Ce diagnostic permet de définir si les matériaux et les produits dans une quelconque maison contiennent de l’amiante. Tous les immeubles ayant un permis de construire délivré avant le 1er juillet 1997 doivent être soumis à ce type de contrôle. Ce diagnostic touche aussi les parties collectives d’une copropriété et les parties privatives.

Cet examen est d’ailleurs actif en cas de location, de vente ou encore de travaux. Il permet de protéger les ouvriers et les artisans qui vont travailler sur le chantier. Bref, ce contrôle de présence d’amiante est valable à vie.

  • Le diagnostic plomb

Le CREP est le diagnostic qui détermine la présence ou non du plomb dans les peintures de la maison. D’ailleurs, il est obligatoire pour tous les immeubles dont le permis de construite a été délivré avant le 1er janvier 1949. En effet, jusqu’à cette année-là, les peintures contenaient encore ce métal. Ainsi, il peut y avoir quelques traces qui n’ont pas été entièrement éliminées.

En cas de vente, ce diagnostic doit dater de moins d’un an. Et pour la location, ce document est valable pendant 6 années consécutives. De ce fait, vous n’aurez pas besoin de faire un contrôle une fois que vous mettiez votre bien en location. Il en est de même si le seuil de 1mg/m2 n’est pas franchi.

  • Le diagnostic termites et parasites

Tous les logements qui se situent dans une zone d’habitation où un arrêté préfectoral à ce sujet a été publié sont concernés par ce diagnostic. Comme son nom l’indique, cet examen vise à détecter la présence de termites, d’insectes xylophages, de champignons lignivores et de parasites dans le logement. Cette vérification est réellement importante si votre maison comporte des poutres, des planchers et des charpentes en bois. Dans ce cas, le propriétaire doit payer le traitement adéquat pour se débarrasser des parasites.

Même s’il n’est pas obligatoire, il est fortement recommandé. D’ailleurs, le notaire peut imposer cet examen au cas où votre maison se trouve dans les zones à risques. Vous pouvez aussi réaliser un diagnostic humidité. En moyenne, ce genre d’intervention coûte 150 €.

  • Le diagnostic d’état des risques naturels et technologiques (ERNT)

L’ERNT est un moyen pour connaître les risques naturels (inondations, séismes, incendies, pollution, etc.) liés à la commune et au terrain. Il est nécessaire dans les régions où le niveau de l’une de ces catastrophes est élevé. Ce document informera l’acquéreur des risques encourus s’il décide d’acheter le logement.

Ce diagnostic est fourni par le préfet du département. Il doit obligatoirement accompagner le contrat de vente ou de bail. L’ERNT coûte environ 40 €, mais il peut être gratuit en cas de diagnostic complet de la maison. Cet examen n’est valable que pendant 6 mois.

  • Le diagnostic gaz

La plupart des habitations actuelles sont pourvues d’une installation de gaz naturel. Pour prouver que cet accessoire est bel et bien conforme, vous êtes obligé de faire un diagnostic gaz. Cet examen est réellement obligatoire en cas de vente des immeubles de plus de 15 ans et facultatif pour les biens mis en location. Ce certificat est valable pendant 3 ans.

Le diagnostiqueur va entamer une vérification de tous les points d’installation gaz. Ensuite, il établit la classification du risque sous forme de code : DGI (danger immédiat), A1 (réparation à prévoir), A2 (risque d’intoxication ou d’incendie) et 32 c (réparation à planifier).

  • Le diagnostic électrique

Le diagnostic électrique touche tous les logements dont l’installation électrique date à plus de 15 ans. Après le contrôle, le professionnel remet un certificat de conformité électrique. Il dresse également un constat de la mise en sécurité de l’installation électrique et liste toutes les anomalies. Comme le diagnostic gaz, sa durée de validité est de 3 ans pour une vente et 6 ans pour une simple location.

Cet examen permet de vérifier les risques qui peuvent surgir accidentellement sur l’installation électrique. Ainsi, les futurs acquéreurs seront informés des problèmes et de l’existence des risques s’il y en a.

  • Le diagnostic assainissement non collectif

Le diagnostic assainissement non collectif est réalisé par la commune. Il concerne toutes les maisons qui ne sont pas rattachées au tout-à-l’égout. D’ailleurs, il est devenu obligatoire depuis le 1er janvier 2011. Ce contrôle certifie que l’installation de collecte des eaux usées suit les normes.

Le coût de cette intervention est fixé par la commune. En tout cas, le prix se situe aux alentours de 100 €. Pour connaître la valeur exacte, adressez-vous à votre mairie.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s