Quelle est la rémunération d’un agent immobilier ?

Avec une croissance conséquente, le secteur immobilier attire de plus en plus d’investisseurs. L’immobilier constitue ainsi une base importante de l’économie internationale. Des transactions sont alors effectuées. Mais pour trouver des biens adaptés leurs besoins, les investisseurs sont souvent obligés de passer par un agent immobilier.

Ce professionnel est qualifié pour effectuer des tâches précises concernant la mise en vente ou la recherche d’un bien immobilier. En agent libre ou accompagné, l’agent immobilier touche toujours des commissions. Mais leur rémunération varie en fonction de la situation, compétence et de l’importance de l’affaire.

L’agent et les transactions

key-2323278_1280

Un agent immobilier est la personne qui est en charge des transactions portant sur les biens immobiliers. Il sert principalement d’intermédiaire dans le cadre d’une vente ou d’une location. L’agent immobilier est un professionnel certifié dans le métier. Dans son métier, l’agent immobilier peut travailler indépendamment ou sous la gérance d’une agence.

L’agent immobilier est aussi un contact fiable dans la préparation des papiers administratifs. Ainsi l’agent immobilier est en contact avec ses confrères de la même branche, les collectivités, les mairies, communautés urbaines ainsi que les tribunaux.

L’agent immobilier conseille le vendeur sur la façon de présenter son bien. S’il y a lieu, certains agents immobiliers conseilleront nettoyage, réparations, rangement, « dépersonnalisation », réorganisation du mobilier allant parfois même jusqu’à l’utilisation des services d’un styliste professionnel.

En France, ce phénomène, initié aux États-Unis sous l’appellation de home staging, peut être appelé « valorisation résidentielle » ou « valorisation immobilière ». Le but est d’améliorer l’image d’un bien pour arriver à le vendre.

Après cette étape, des prises de vues (photographie, vidéo, voire modélisation) seront souvent réalisées pour être diffusées par des publications sur Internet ou dans la presse spécialisée pour générer des prises de contact.

Le champ d’intervention de l’agent immobilier

target-3535310_1280

L’agent immobilier n’est pas limité un seul domaine selon la loi. Il a donc un champ d’intervention varié. Bien que l’agent immobilier soit seulement limité par le domaine de l’immobilier, les spécialisations sont diverses. Ces spécialisations sont connues en fonction de leurs compétences et expériences.

La plupart des agents immobiliers répondent aux besoins des particuliers. Et cela concerne non seulement les logements mais aussi les garages et les terrains. Toutes les situations sont comprises : urbaines, rurales, biens anciens ou nouveaux. Un pourcentage assez bas se concentre sur l’immobilier d’entreprise et commercial.  Cela concerne aussi les terrains ainsi que quelques activités spécifiques.

Les actions commerciales mises en œuvre par l’agent immobilier pour la vente du bien peuvent être : relance de son fichier de clients potentiels, pose de panneaux, annonces dans la presse, présentation dans une vitrine, diffusion sur internet, aussi bien sur le site de l’agence que sur des sites à diffusions multiples, campagne grâce à des imprimés.

  • La rémunération d’un agent immobilier

L’agent immobilier reçoit une rémunération en contrepartie de son activité. La rémunération d’un agent immobilier s’appuie sur un système « d’honoraires  » souvent mentionné sous l’appellation  » commission « .

Les honoraires doivent être affichés dans la vitrine de l’employeur, l’agence immobilière et dans les endroits d’accueil de la clientèle. Il faut savoir que les commissions ne sont plus plafonnées par un barème national depuis 1986.

Les honoraires doivent être fixés dans le mandat de vente. Le travailleur aura ainsi une idée des revenus générés par la transaction. De plus, le montant de l’honoraire de l’agent immobilier doit être mentionné dans le contrat de vente. Si c’est un mandat de location, les honoraires seront partagés à parts égale entre le locataire et le propriétaire.

Les barèmes habituels vont alors varier selon le montant de la transaction immobilière. On peut évaluer qu’en moyenne, sur une transaction les honoraires seront de 4% à 8% TTC. Pour une transaction commerciale (fonds de commerce, hôtels, magasins…) la commission sera d’environ 8% HT. Si la vente n’aboutit pas, l’agent immobilier n’aura pas de droit à la commission.

Lorsqu’un négociateur immobilier ne possède pas un statut de salarié, il possède le statut d’agent commercial indépendant en immobilier. Ainsi, il ne percevra pas un revenu fixe mais sera rémunéré à la commission. Ces commissions se basent donc sur les ventes et les transactions immobilières effectuées par l’agent commercial en immobilier.

Si le négociateur immobilier possède un statut de salarié VRP il aura alors un salaire brut minimum fixe chaque mois, avec une commission. Mais cette commission sera moins élevée que pour un agent commercial en immobilier.

A l’image d’un mandataire immobilier, l’agent immobilier est payé au résultat. C’est à dire qu’il sera rémunéré lorsque l’opération immobilière aura été conclue. Cela représente bien entendu un avantage considérable pour le client : il n’aura rien à payer tant que la transaction immobilière n’est pas conclue. De plus, la loi Hoguet interdit à l’agent immobilier de se faire payer des frais de remboursement ou encore des frais d’avance.

L’agent doit préciser sur le mandat le mode de calcul ou le montant de la commission. Il doit aussi préciser qui aura la charge de la commission, à savoir le vendeur ou l’acquéreur.

L’agent immobilier pourra percevoir la commission à la signature de l’acte authentique. Il est important de noter que l’acte authentique n’est pas une condition du paiement de la commission. Il indique le moment où la commission doit être payée, c’est à dire sans délais.

Lorsque deux agences font visiter le même bien aux mêmes acquéreurs, la commission revient à celle qui a conclu la transaction du bien immobilier.

Les mandataires touchent des honoraires de 30 000 € à 50 000 € par an. Ceux-ci sont réguliers dans le travail qu’ils font à temps plein toute l’année. Il existe aussi des affiliés qui ont un travail en parallèle (gendarme, informaticiens, père au foyer) 10 000 € à 30 000 € d’honoraires par an. Ce sont des rémunérations intéressantes quand on connait l’irrégularité des ventes dans l’année.

En moyenne, la commission générale varie entre 70% et 72% des honoraires encaissés par l’agence immobilière. La société propose des formations juridiques, technique bâtiments matériaux, commerciale.

L’intérêt est d’avoir de vrais professionnels de l’immobilier en permanence en formation en e-learning, 15 jours sur place, etc. Il y a alors une véritable valorisation du métier d’agent immobilier du fait de son champ d’expertise qui s’accroît de plus en plus.

  • Rémunération pour un débutant

Si plusieurs filières sont responsables de la formation des agents immobiliers, la grande majorité du contingent des professionnels du secteur est titulaire d’un BTS Professions Immobilières, validé en deux ans. D’autres écoles délivrent cependant un diplôme équivalent. Il s’agit notamment de l’Institut National Supérieur de l’Immobilier, à Toulouse, et de l’École Supérieure des Professions Immobilières, à Paris.

La rémunération agent immobilier est susceptible de connaître d’importantes variations au cours des mois de l’année. Le choix de la formation initiale revêt à ce titre une importance capitale. C’est elle qui vous permettra en effet d’accéder aux postes les plus prestigieux et de développer votre réseau professionnel. Le salaire agent immobilier débutant dépendra en grande partie de la solidité de ce dernier.

Il est donc difficile de déterminer avec précision la rémunération agent immobilier en début de carrière. Selon sa situation, il percevra mensuellement entre 1500 et 3000 € bruts.

  • Salaire moyen pour un agent

 Le salaire agent immobilier dépend de son statut, de son expérience et de son réseau. Essentiel au bon fonctionnement du marché immobilier, il s’occupe de nombreuses tâches (lien vers fonctions de l’agent immobilier) : Il recherche sur le marché des biens immobiliers à vendre ou à louer. Il se fait mandater par un propriétaire désireux de vendre ou louer son bien.

Il assure l’intermédiaire entre le propriétaire et l’acquéreur, en ayant préalablement fixé le prix de vente et en s’assurant de la solvabilité financière du client. Ce prix de ventre déterminera le salaire agent immobilier.

Les différentes catégories à connaitre

business-1012440_1280

 Au sens juridique strict, l’agent immobilier travaille en agence, qu’il soit salarié ou indépendant. La difficulté réside dans le fait qu’on regroupe également sous ce terme différents statuts et fonctions commerciales.

Les négociateurs, agents mandataires indépendants et agents commerciaux sont ainsi traditionnellement considérés comme des agents immobiliers. Pour calculer le salaire moyen agent immobilier, il convient donc de prendre en compte ces différentes catégories (lien éventuel sur un article renvoyant sur la rémunération des différentes catégories d’agents immobiliers).

D’un point de vue général, le salaire agent immobilier est attractif puisqu’il dépasse aisément celui de la plupart des artisans et commerçants. En moyenne, il s’élève à 32 446 € pour un non cadre et à 51 415 € pour un cadre, soit un salaire mensuel brut de 4300 €.

  • La rémunération d’un agent indépendant

 L’agent immobilier indépendant ne reçoit pas de salaire fixe, mais touche généralement une commission sur les ventes qu’il organise.

Encadrés par la loi Hoguet, les honoraires de l’agence qui fait appel à lui varient généralement entre 3 et 6 % du prix de vente. Les données fournies par la Caisse de garantie de l’immobilier Fnaim indiquent que le taux moyen appliqué en France s’élève à 4,87 %. Le mandataire immobilier percevra quant à lui une commission comprise entre 70 et 80 % des honoraires perçus par l’agence, à laquelle il devra soustraire ses charges sociales.

Charges comprises, pour une vente d’un bien immobilier d’un montant de 300 000 € commissionnée à 75 %, la rémunération de l’agent immobilier s’élèvera donc à 8809,83 €. La situation est différente sur le marché des locations. Depuis le 24 mars 2014 et le décret d’application de la loi Alur (pour l’Accès au logement et un urbanisme rénové), les honoraires des agents immobiliers sont plafonnés entre 11 à 15 € TTC par m2.

  • Un réseau développé indispensable

 Dans ce contexte, l’expérience de l’agent et l’étendue de son réseau jouent un rôle primordial dans son succès financier. Crée en 2010, SAFTI est un réseau national de conseillers indépendants en immobilier.

Grâce à un concept novateur sans agence physique, il est devenu en quelques années un acteur incontournable sur le marché de l’immobilier. Forts de 1300 conseillers indépendants et d’une offre importante de biens immobiliers, ils ont pour mission d’accompagner les mandataires immobilières et de garantir le succès de leurs entreprises.

Négociateur et commercial dans l’âme, l’agent immobilier est en charge de vendre ou louer des biens que lui ont confiés des propriétaires. Droit des affaires, démarchage, gestion du patrimoine immobilier en France, compromis de vente, prospection, conseil immobilier, gestion d’un syndic de copropriété, les missions sont nombreuses et travailler dans l’immobilier ne s’improvise pas.

Le métier d’agent immobilier

house-3963987_1280

Que ce soit pour de la gestion locative ou vente de biens, les agents immobiliers doivent détenir une carte professionnelle délivrée par la préfecture et renouvelable tous les dix ans.

C’est le gage qui leur permet d’officier et de procéder aux transactions. De plus, cette profession doit souscrire obligatoirement à l’assurance responsabilité civile professionnelle pour couvrir d’éventuels dommages.

Toujours à l’affut, le bon agent immobilier est en mesure d’évaluer immédiatement le potentiel d’un logement. Il travaille en général au sein d’une agence immobilière, franchisée ou non. Mandaté par un propriétaire désireux de louer ou vendre un bien, cet agent commercial en immobilier doit lui trouver des acheteurs potentiels ou des locataires et est chargé de l’administration de biens.

Il peut également être missionné par un futur locataire ou un futur propriétaire de prospecter pour lui et de chercher des biens qui correspondent à ses recherches.

Son métier consiste à élaborer un diagnostic immobilier avec son client un mandat de vente ou de location, faisant figurer le prix. Ce dernier est établi lors de l’état des lieux grâce à différentes données telles que la superficie de la surface, le coût des charges et des impôts, ou encore les travaux à prévoir. Les biens peuvent être des appartements, des maisons individuelles ou bien des fonds de commerce.

Une fois le contrat signé, l’agent immobilier guide les nouveaux acquéreurs dans leurs démarches financières et administratives, mais peut aussi servir d’intermédiaire entre les deux acteurs de la vente ou location.

Il est également chargé d’informer sur des points délicats tels que les formules de crédit, les délais d’obtention de leur prêt… Ainsi, il informe les futurs locataires des justificatifs qu’ils doivent produire.

  • Qualités pour devenir agent immobilier

 L’agent immobilier est un commercial dans l’âme, doté d’une bonne résistance au stress et la capacité de mener à bien des projets. Pour devenir un bon commercial, il doit avoir un sens du contact, savoir négocier tout en sachant faire preuve de persuasion. Ainsi, en plus de son sens du relationnel et ses aptitudes dans les domaines de la négociation et de la communication, des notions de droit et gestion sont nécessaires.

Le management est aussi une des compétences que les formations immobilières servent à développer. Posséder une bonne connaissance des statuts juridiques en vigueur et des nouvelles réglementations environnementales est également un atout dans le domaine de l’investissement immobilier.

  • Où exercer dans le réseau immobilier ?

 C’est un métier qui s’exerce essentiellement au sein d’agences immobilières. En France, il y a 40 000 agences d’immobilier, franchisées ou non.

Outre le fait d’exercer en agence, il peut aussi choisir de devenir un agent immobilier indépendant en tant qu’auto entrepreneur et gérer faire sa propre gestion immobilière. Mais dans selon cette perspective, il est nécessaire de faire des connaissances pour afin de mieux gérer les affaires.

Par ailleurs, l’agent immobilier peut aussi devenir conseiller en immobilier d’entreprise, agent mandataire immobilier, responsable d’agence, chasseur immobilier ou promoteur immobilier.

Il peut aussi travailler à la direction immobilière d’une société ou encore comme marchand de biens. Mais ces postes demandent des expériences différentes et évolutives selon les cas.

Le salaire d’un agent immobilier et ses perspectives d’évolution

entrepreneur-1340649_1280

La rémunération de ces professionnels est encadrée par la loi Hoguet qui distingue les activités de vente et de transaction immobilière. Comme tout professionnel qui a une activité commerciale, il touche un salaire fixe et des commissions sur chacune de ses ventes, qui constituent la part variable de sa rémunération.

Ainsi, un agent immobilier ne gagne pas la même somme tous les mois, puisqu’elle varie selon ses réalisations mensuelles. Au début de sa carrière, il peut toucher entre 1200 et 2600 € net par mois, en sachant que le montant des commissions ne sont pas les mêmes dans toutes les agences.

Au fur et à mesure qu’il gagne en expérience professionnelle, il peut prétendre à un poste de responsable d’agence et devenir ainsi manager de plusieurs agents immobiliers ou peut même faire le choix d’ouvrir ensuite sa propre agence. S’il le souhaite, l’agent immobilier peut ensuite se spécialiser notamment dans l’expertise ou la négociation.

L’agent immobilier peut alors doubler voire tripler sa rémunération selon les ventes effectuées. Il existe aussi des agents qui possèdent un réseau assez performant. De ce fait, il leur est plus facile de vendre ou d’acheter et faire des négociations plus importantes. Mais même en gagnant un pourcentage important, l’agent doit se référer aussi à la valeur du bien mis en vente.

En connaissant bien le secteur et la zone d’investissement, un agent immobilier peut gagner beaucoup en une année. Et à condition aussi que le marché soit bon.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s