Comment rédiger une offre d’achat ?

Réussir un investissement immobilier nécessite quelques compétences. Il ne s’agit pas seulement de choisir le meilleur patrimoine. L’accession à la propriété engage des démarches administratives diverses et variées. Tel est le cas par exemple de l’offre d’achat. Voici ce que vous devez savoir sur le sujet.

Offre d’achat : pour quelle occasion et pour quelle utilité ?

white-male-2064872_1280

Dans les faits, l’offre d’achat est l’une des premières démarches à faire afin de devenir un propriétaire. Il y a quelques normes à savoir sur ce document afin de le rendre valable et d’engager votre responsabilité en tant qu’acheteur et celle du vendeur.

  • Définition d’une offre d’achat

Il s’agit d’un document émis par l’acheteur. Son rôle est de notifier au vendeur l’intention d’acheter le bien. Ce peut être au prix proposé ou légèrement en dessous ou en dessus selon le cas.

  • Une offre d’achat : une obligation en cas de transaction immobilière

Sachez que l’établissement d’une offre d’achat est une obligation en cas de transaction immobilière. C’est un document administratif et légal. Mais, à l’instar de certains, il n’engage que la responsabilité de l’acheteur.

  • Orale ou écrite ?

L’offre d’achat immobilier peut être écrite ou orale selon les situations. Néanmoins, les experts recommandent un document par écrit. Ce dernier peut être rédigé manuellement ou non. La raison en est qu’un document par écrit reste une preuve physique par excellence de votre bonne foi. Faites-en plusieurs exemplaires dont une restera à votre disposition, une pour le vendeur et une autre pour les éventuels intermédiaires de la vente.

  • Les normes à connaitre sur les offres d’achat immobilier

L’offre d’achat est un document légal. Il s’agit d’un contrat sous seing privé. C’est-à-dire que vous n’avez pas à engager des frais de notaire pour que ce dernier ait une force probante. Par contre, il doit contenir votre signature.

Comme susmentionnée, l’offre d’achat n’engage que la responsabilité de l’acheteur. Le vendeur, quant à lui, peut refuser ou accepter la proposition. Si ce n’est pas le cas, le contrat sera automatiquement annulé.

  • Offre d’achat à un prix inférieur : c’est possible !

Une offre d’achat ne respecte pas obligatoirement le prix de vente proposé dans les annonces immobilières. Il s’agit d’une proposition venant de l’acheteur. Le propriétaire vendeur peut l’utiliser afin de comparer toutes les possibilités qui s’offrent à lui. Attention toutefois, ce document a un délai de validité limité qui est généralement de 7 à 10 jours. Au-delà de quoi, il peut être annulé.

  • La différence entre offre d’achat et un compromis de vente

Il convient de noter que le compromis de vente et l’offre d’achat sont différents. Le premier doit entre autres être porté chez le Notaire pour être valable. Par ailleurs, il engage la responsabilité à la fois du vendeur et de l’acheteur. Il s’agit d’un document par lequel le propriétaire conçoit à céder son bien pour certains prix à l’acheteur. En quelque sorte, le compromis de vente est la suite d’une offre d’achat qui a été acceptée.

L’offre de vente peut être annulée sans frais et sans pénalités de toutes sortes. Ce qui n’est pas le cas d’un compromis. Il faut remplir certaines conditions ou payer une certaine somme à l’acheteur pour revenir un compromis. Si la résiliation vient de l’acheteur, ce dernier devra justifier son geste. Ce peut être par un crédit qui a été refusé par exemple.

Les étapes à respecter pour la rédaction d’une offre d’achat

infographic-2895154_1280

Il ne s’agit pas de rédiger une offre d’achat à l’aveugle. Pour bien faire les choses, il est quelques étapes que vous deviez respecter.

  • Attendre les offres de vente du propriétaire

Entre autres, vous devez attendre la proposition de vente venant du propriétaire. Généralement, ce sont des annonces immobilières que vous pouvez consulter en ligne ou sur les devantures des agences immobilières.

L’offre de vente peut aussi être orale. C’est le cas généralement des transactions immobilières entre particuliers.

  • Visiter le bien pour être sûr de son choix

Prenez le temps de visiter le bien pour être sûr de votre choix. Certes, certaines agences immobilières proposent actuellement des visites virtuelles de qualité. Néanmoins, vous ne pouvez vous faire une réelle idée de l’état du bien et de son environnement sans vous déplacer.

D’une agence à une autre et en fonction des propriétaires, la visite peut être payante ou non.

  • Le diagnostic immobilier

Avant de fixer le prix que vous pouvez et voulez mettre dans votre investissement, il est également conseillé de faire un diagnostic des lieux. Cette démarche sera entièrement à votre charge.

Le but étant de définir les éventuels vices cachés dudit bien. Les travaux à faire devront en effet être déduits du prix de vente. En d’autres termes, l’évaluation par un professionnel vous permettra de fixer le bon prix pour votre acquisition.

  • Se faire aider par un professionnel

Pour être sûr de respecter toutes les normes d’une offre d’achat, on vous conseille de vous faire aider par un professionnel. Les agences immobilières disposent généralement d’un modèle de document préparé. Il ne vous restera plus qu’à le remplir. De quoi accélérer les démarches.

Le courtier immobilier se chargera aussi de la transmission de l’offre de vente et de la négociation avec les propriétaires. Il mettra toutes les chances de votre côté afin de réussir la vente.

  • Y repenser à plusieurs fois

Sachez qu’une offre d’achat immobilier est définitive. Il est impossible de le changer. D’où l’importance de prendre votre temps pour prendre votre décision. Ce peut être dans le choix du patrimoine à acquérir ou encore dans le prix à mettre dans votre placement.

Les contenus d’une offre d’achat

folder-158009_1280.png

Mais que contient réellement une offre d’achat ? Il ne s’agit pas d’une lettre classique où il suffit de proposer un prix. Quelques mentions obligatoires sont de mises afin que le document ait une véritable force probante. Le point.

  • Le montant de votre investissement

Bien évidemment, doit figurer dans ce dernier le montant que vous souhaitez mettre dans votre investissement. Comme dit précédemment, ce peut être un prix inférieur ou supérieur à celui proposé par le vendeur. Le montant doit figurer dans votre proposition même si vous ne comptez pas négocier les tarifs du vendeur.

  • La nature dudit bien à acquérir

Il faudra également noter la nature du bien que vous souhaitez acquérir : appartement, maison, local industriel, bien neuf ou ancien, etc. Cette précision évitera toute confusion pendant toute la durée de la procédure.

Dans l’offre d’achat, il n’est pas rare non plus de voir la surface du bien sujet à la transaction. Mais il s’agit là d’une précision alternative. Ce n’est pas obligatoire.

  • La durée de validité de l’offre

Comme susmentionnée, l’offre d’achat a une durée de validité limitée. Au-delà de quoi, l’acheteur est dégagé de toute responsabilité et pourra refuser la transaction si le vendeur change d’avis. Ce délai de prescription doit aussi figurer dans ledit document. Généralement, il s’agit de 7 à 10 jours.

  • Les conditions de l’achat

Vous pouvez également émettre quelques conditions sur l’achat. Ce peut être par exemple la réalisation de certains travaux, la libération des lieux dans un certain délai, etc. A chacun ses exigences. Dans certains cas, les acheteurs fixent des normes à respecter en cas d’acceptation de l’offre ou en cas de refus. Mais dans ce cas, vous aurez besoin de l’aide d’un huissier pour l’établissement du contrat.

En d’autres termes, l’offre d’achat peut être personnalisée en fonction de vos besoins et de vos envies ainsi que de l’état et de la nature de la vente.

  • Un délai de rétractation

Si la durée de validité de l’offre concerne uniquement le vendeur, le délai de rétractation est pour les acheteurs. Généralement, ce dernier dispose de 7 jours pour revenir sur son offre. Ce détail devra aussi être noté dans le document.

  • Le plan de financement

Une offre d’achat peut continuer sur une vente si le propriétaire accepte la proposition et si le financement de l’acheteur a été accepté. Ainsi, vous devez détailler votre plan de financement dans votre offre pour éviter toutes déconvenues.

C’est surtout nécessaire si vous comptez faire un prêt immobilier pour réussir votre investissement. Dans ce cas en effet, non seulement il y a le risque que la demande soit refusée, mais un crédit peut impacter sur la latence de la transaction. Il faut tout de même un minimum de 14 jours après la signature du contrat d’emprunt pour que la somme soit libérée. Délai de réflexion oblige.

  • Les mentions obligatoires

En outre de ces détails, il est quelques mentions obligatoires que vous deviez mettre dans votre offre d’achat. Notamment, elle doit contenir votre nom et prénom, votre adresse, la date de visite, la désignation du bien ainsi que son adresse et la signature de l’acheteur. Le document devra également être daté.

  • Les clauses suspensives

Mettre des clauses suspensives dans votre offre d’achat est aussi recommander. Le but étant de pouvoir résilier votre contrat sans pénalité. Si vous comptez par exemple demander un crédit pour le financement de l’achat, vous pouvez mettre comme clause suspensive le refus de votre demande d’emprunt.

Attention toutefois, les clauses suspensives peuvent être refusées par les vendeurs. L’offre d’achat n’engageant que la responsabilité de l’acheteur.

  • Utiliser des phrases simples

Vous n’avez pas besoin d’être un grand rédacteur ou un expert dans la langue de Molière pour faire une offre d’achat. Préférez les phrases simples, concises et claires afin d’éviter toutes méprises. Prenez le temps de vous relire après coup, non seulement afin de vérifier les fautes d’orthographes et de grammaires, mais également pour éviter les erreurs dans vos coordonnées ou les diverses informations et mentions obligatoires du document.

Vous avez bien entendu le droit d’utiliser des listes à puces afin de lister toutes les conditions de la transaction et les différentes informations. Cela permettra d’apporter quelques précisions dans le contrat et de gagner du temps dans la rédaction.

Quelques modèles pour s’inspirer

 clipboard-2899533_1280

Les agences immobilières sont nombreuses à disposer de leur propre style d’offre d’achat immobilier. Il ne reste généralement à leur client qu’à remplir les blancs par leurs propres informations. Mais pour une vente entre particuliers, vous devez savoir vous débrouiller seul. Voici donc quelques modèles disponibles sur lesquels vous pouvez vous inspirer pour faciliter les démarches.

  • Modèle 1

Proposition d’achat

Objet : Offre de discussion à la suite de la visite de votre bien immobilier

  1. ou Mme (vos informations personnelles)

Adresse

Code postal                        ville

Contact bureau                Contact domicile

A :

  1. ou Mme (les informations personnelles du vendeur)

Code postal                        Ville

Faisons suite à votre annonce, nous vous rappelons avoir visité le bien immobilier sis à (adresse du bien à céder)

Code postal                        Ville

Que vous avez mis en vente

Aussi, nous vous proposons de poursuivre nos discussions sur la base du prix suivant…….. Euros.

Nous vous invitons à nous contacter dans un délai de 7 jours, soit avant le…, afin de convenir d’un rendez-vous afin de négocier.

  • Soit vous acceptez de remanier votre offre à ce prix :……. Euros
  • Soit vous proposez un prix inférieur à celui figurant dans votre offre de vente initiale

A l’expiration de ce délai et sans réponse de votre part, nous considérerons que notre proposition ne vous a pas convenu.

Par ailleurs, en tous les cas, nous nous réservons le droit de nous rétracter de notre proposition.

En effet, cette discussion ne vaut pas d’offre, mais d’une simple invitation à négocier.

Fait à …, le …

Signature

  • Modèle 2

OFFRE D’ACHAT

Les acheteurs :

Nous soussignés :

Visite du bien ci-après désigné, le (date de visite)

Superficie du bien :

Adresse du bien :

Suite à cette visite, nous vous proposons d’acheter ces biens aux conditions suivantes :

  • Prix :
  • Clauses suspensives
  • Conditions d’acceptation et de refus de l’offre
  • Délais de rétractation
  • Délai de validité de l’offre

Signature

  • Modèle 3 : pour un bien en voie de construction

OFFRE D’ACHAT

 

M……………………………………………./

M……………………………………………./la société, l’association

Domicilié à :

Ici représenté par……………………………………..

Ci-après dénommé l’offrant, se portant fort pour autant que de besoins, décale, par la présente, prendre l’engagement unilatéral et irrévocable, solidaire et indivisible, de se porter acquéreur du bien immeuble suivant :

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Dans l’état où il se trouve, sans garantie de contenance, libre et quitte à l’acte authentique de tous empêchements, charges et privilèges quelconques,

Au prix principal de :

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

Payable à la signature de l’acte authentique, tous frais, droits quelconques et honoraires notariaux non compris, sous déduction des acomptes éventuellement versés entre-temps.

Sous réserve d’acceptation du propriétaire et de la résiliation, dans le cas d’une telle acceptation, des éventuelles conditions suspensives et obligations dont la vente subséquente serait assortie en vertu de la négociation.

Signature

  • Télécharger des documents en ligne

En ligne, vous avez d’autres modèles de disponibles. Il vous suffit de les télécharger gratuitement sur les plateformes dédiées, de les remplir et de les imprimer.

Les modèles d’offre d’achat varient selon le type de bien que vous souhaitez acquérir. Vous pouvez d’ailleurs le constater ci-dessus. Pour l’achat d’un bien neuf ou ainsi, les formes simples sont de rigueur. Pour l’acquisition d’un bien en voie de construction, préférez plutôt la troisième version.

Déposer une offre d’achat : les bons à savoir

post-1019869_1280

 

Outre la rédaction de l’offre d’achat, vous devez également vous attarder sur les conditions à respecter pour sa déposition. Ceci pourrait en effet impacter sur la réussite ou non de votre transaction.

  • Passer par un courtier immobilier

Le plus simple reste de passer par un courtier immobilier. Non seulement ce dernier organise les visites et vous propose un modèle préétabli d’offre d’achat, mais il pourra aussi jouer le rôle d’intermédiaire entre vous et le propriétaire. Ainsi, votre proposition sera remise en main propre.

  • Remettre en main propre

Généralement, les potentiels acheteurs remplissent et déposent leur offre directement après la visite. Ceci permet de déposer le document en main propre et d’éviter la latence des services de coursier ou la perte dudit document.

  • Poster votre offre : c’est possible !

Néanmoins, si vous devez encore prendre votre temps et réfléchir, il est toujours possible de poster votre offre d’achat.

Dans ce cas, on vous conseille les lettres recommandées pour un peu plus de sécurité. Ce genre de lettre est en effet assorti d’un libellé de livraison qui vous assure que le propriétaire a véritablement reçu votre document. En outre, les lettres recommandées sont généralement plus rapides.

  • Éviter les courriels : pourquoi ?

Par contre, évitez de poster votre offre d’achat par courriel. Non seulement c’est impersonnel, mais vous n’aurez jamais l’assurance que le vendeur ait le temps de consulter ses mails.

Par ailleurs, une offre écrite dans le corps même du mail n’est pas valable. Vous devez rédiger un document et signer puis le scanner et l’envoyer en pièce jointe si vous procédez virtuellement. Ce sont des démarches pour le moins compliquées et qui prennent énormément de temps.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s