Chasseur de biens immobiliers, en quoi consiste-t-il?

Voilà maintenant une quinzaine d’années que le métier de chasseur de biens immobiliers est arrivé en France. Il est très en vogue actuellement. Les entreprises et les particuliers sont de plus en plus nombreux à recourir au service de ces chasseurs pour trouver « le bien idéal » selon leurs besoins, et surtout leur budget. Mais comment peut-on expliquer cet engouement ? En quoi consiste ce métier qui tend à se faire de la place dans le marché de l’immobilier ? Que faire pour devenir chasseur de biens immobiliers ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur ce jeune métier très prometteur.

  • Le métier de chasseur de biens immobiliers, différent du métier d’agent immobilier

Il est important de souligner qu’à la différence d’un agent immobilier qui est en charge des biens immobiliers, le chasseur de biens immobiliers s’occupe des clients. Son métier ne consiste pas uniquement à vendre un bien immobilier quelconque pour toucher une commission. Il travaille pour le compte de son client. Il doit trouver « le bien immobilier idéal » selon les critères de recherche de ce dernier. Il peut même, à la demande de celui-ci, l’accompagner jusqu’à la conclusion du contrat de vente du bien.

Le client remet toute sa confiance au chasseur d’appartements de son choix pour trouver le bien de ses rêves. Il lui suffit d’établir un cahier de charges qui regroupe tous ses critères de recherche et ce dernier s’occupera de la recherche et de la visite des biens qui répondent à ces critères. Ce professionnel de l’immobilier facilite ainsi la tâche lors de la recherche d’une maison ou d’un terrain. De plus, s’aidant de la technologie actuelle, sa recherche est rapide. De toutes ces raisons, les particuliers et les entreprises préfèrent désormais faire appel à un chasseur de biens immobiliers qu’à un agent immobilier.

Un métier soumis à des obligations légales

the-labour-code-3716648_1280

Le métier de chasseur de biens immobiliers est régi par la loi Hoguet qui prévoit que :

  • Un chasseur de biens immobiliers doit obligatoirement détenir une carte de transaction professionnelle ou « carte T » pour pouvoir exercer ce métier.
  • Le mandat de recherche venant du client est obligatoire (article premier de la loi Hoguet).
  • En cas de démarchage à domicile, un document d’information précontractuel, ainsi qu’un délai de réflexion de 14 jours sont obligatoires.
  • La rémunération n’est due qu’après la transaction, à la levée des diverses conditions suspensives et le jour de la signature notariée au plus tard. Ainsi, les frais de dossiers et les frais de recherches sont interdits.
  • Le chasseur est tenu de mettre à disposition de ses clients un barème de rémunération précis et clair, exprimé en TTC.

Un chasseur d’appartements doit toujours se souvenir de ces dispositions de la loi car le non-respect de celles-ci constitue une infraction passible de peine. Ainsi, par exemple, l’utilisation de la dénomination « chasseur de biens immobiliers » sans avoir la carte T est sanctionnée par une peine d’emprisonnement de 6 mois, ainsi que d’une amende de 7500 €, selon l’article 14 de la loi Hoguet.

La question qui se pose est donc de savoir : Comment obtenir une carte de transaction professionnelle ?

Les pièces requises pour l’obtention d’une carte T

secret-3037639_1280

Avant toutes choses, il est à souligner que c’est la Chambre de commerce et de l’industrie qui délivre cette carte. Sa délivrance requiert :

  • Une aptitude professionnelle qui est justifiée par l’obtention de l’un des diplômes requis pour exercer cette fonction, à savoir : les licences professionnelles transactions et gestions immobilières de Bordeaux et carrières de l’immobilier d’Evry, les masters professionnels en droit immobilier de Paris 13, … Un diplôme de licence en droit, en gestion ou en économie, ou un BTS « Profession immobilière » est aussi acceptable. Il faut également justifier d’une expérience professionnelle d’une dizaine d’années en tant que salarié comme mandataire immobilier auprès d’un employeur titulaire de la carte T.
  • Un bulletin numéro 2 du casier judiciaire qui établit l’absence d’interdiction d’exercer ou d’incapacité.
  • Une attestation d’assurance qui couvre les sanctions pécuniaires issues de la responsabilité civile professionnelle.
  • Une attestation de garantie venant d’un organisme de crédit, par exemple : une banque.

 

  • Est-il possible d’exercer le métier de chasseur immobilier sans la carte T ?

Un non-titulaire de la carte T peut toujours exercer cette fonction, mais en tant que mandataire immobilier. Il agira ainsi pour le compte d’une structure, ou bien d’une personne titulaire d’une carte T. Il ne pourra pas signer un acte sous seing privé dans l’exercice de ses fonctions. Son travail se limite à la prospection de mission, ainsi qu’à la négociation de la vente, jusqu’à la signature de l’offre d’achat.

Cette activité de mandataire immobilier est indépendante. Cependant, elle ne permet pas l’exercice autonome de la profession de chasseur d’appartements.

En vertu de ce statut de mandataire, la personne sera inscrite à la liste des agents commerciaux. Et le titulaire de la carte T pour qui elle agit doit obligatoirement lui fournir une attestation d’habilitation.

Il est possible de choisir entre trois modes d’exercice de cette activité de mandataire immobilier :

  • Opter pour le statut de micro-entrepreneur

Exercer comme micro-entrepreneur est envisageable si votre chiffre d’affaire annuel est en dessous de 33200 €. L’avantage avec ce statut c’est qu’il permet de démarrer sa carrière en tant que mandataire immobilier de façon simple, rapide et indépendante. Vos honoraires seront facturés à la personne qui vous a mandaté pour trouver un bien.

Pour ce qui est des cotisations sociales, elles seront proportionnelles à votre chiffre d’affaire. Si celui-ci est nul, vous ne payerez aucune charge. Le paiement de ces cotisations peut se faire mensuellement ou trimestriellement.

  • Le portage salarial immobilier

En choisissant le portage salarial, vous aurez le statut de salarié. Vous bénéficierez ainsi tous les avantages obtenus par tout autre salarié (retraite, sécurité sociale, etc.), tout en ayant l’autonomie du métier. La société de portage vous donnera habilitation à exercer cette profession sans la carte T en vertu d’une attestation. Les commissions que vous obtiendrez se transformeront alors en salaires.

  • Devenir salarié d’une agence

La différence de ce statut avec ce obtenu avec le portage salarial immobilier est le salaire. Un salarié d’une agence touche un salaire fixe. En sus, il aura un pourcentage sur les commissions sur les honoraires, qui est en général entre 10 et 20 %.

  • Les avantages d’avoir une carte T

Même s’il est possible d’exercer l’activité de chasseur d’appartements sans la carte de transaction professionnelle, il est tout de même important de l’avoir. En effet, cela vous permettra d’exercer ce métier de façon autonome. Vous pourrez ainsi ouvrir votre propre agence immobilière et agir pour votre compte. Vous aurez certes de lourdes responsabilités, mais vous serez libre d’organiser votre activité comme bon vous semble. C’est un projet d’envergure qui demande une étude de faisabilité, ainsi que de l’expérience. Il vous faudra également un local, une assurance, une garantie financière et vous serez tenu de déclarer à la préfecture votre activité. Cet investissement nécessite à peu près 60000 à 70000 euros.

Si vous voulez démarrer avec l’accompagnement d’un réseau, du savoir-faire et de la notoriété, le mode franchisé est l’idéal. Cependant, la franchise requiert un fonds propre important de 100000 à 150000 €. Cette somme dépendra de la situation géographique de l’agence que vous voulez ouvrir.

La mission d’un chasseur de biens immobiliers

entrepreneur-1340649_1280.jpg

Comme il a été dit ci-dessus, trouver le bien idéal pour son client est l’objectif de chaque chasseur d’appartements.

Pour satisfaire son client, le chasseur de biens immobiliers doit, avant tout, analyser le cahier de charge de celui-ci afin de bien déterminer ses besoins. Une fois que c’est fait, il peut alors commencer ses recherches. Pour ce faire, il doit contacter des agences immobilières afin de s’informer sur le marché immobilier et se renseigner auprès de ses contacts dans l’immobilier sur la disponibilité d’un bien pouvant plaire à son client. Il doit également lire les petites annonces. Dès qu’il trouve un bien qui correspond au cahier de charge, il doit faire des visites pour vérifier les détails. C’est seulement s’il estime que le bien répond vraiment aux besoins de son client qu’il propose à celui-ci une visite des lieux. Si le bien convient à ce dernier, le chasseur de biens le met en relation avec le propriétaire du bien afin de finaliser la transaction.

Quelles qualités doit-on avoir pour devenir un chasseur de biens immobiliers ?

training-2874597_1280.jpg

Le chasseur de biens immobiliers ne doit pas se contenter d’une recherche sur la toile et des appels par téléphone pour dénicher la perle rare pour ses clients. Il peut être amené à faire des séances de porte-à-porte. Donc, pour exercer ce travail, il faut être dynamique.

Ce métier demande également une bonne organisation. En effet, un chasseur d’appartements digne de ce nom doit multiplier ses rendez-vous, ainsi que la visite des biens. Il a ainsi un emploi du temps assez chargé. Sans une bonne organisation, il n’arrivera pas à accomplir ses tâches correctement.

Il est aussi impératif que le chasseur d’appartements soit un bon négociateur. Il ne suffit pas de dénicher l’exception, il faut obtenir celle-ci au plus bas prix.

Par ailleurs, puisque ce métier est étroitement lié à internet, ce professionnel de l’immobilier doit maîtriser les bases de la recherche sur internet. Les plateformes sur la toile, dédiées à  l’immobilier sont de plus en plus nombreuses et les consulter offre au chasseur un gain de temps non négligeable durant ses recherches. Cependant, on sait tous que ces diverses plateformes sont devenues, de nos jours, classiques que cette technique n’est plus suffisante. Elles permettent de s’informer sur les diverses offres immobilières qui sont disponibles dans chaque région, ainsi que sur l’évolution du marché immobilier local. Mais un vrai professionnel investira, en plus, dans des outils qui sont à la pointe de la technologie pour être plus efficace. Ce qui demande certains savoir-faire spécifiques.

Enfin, un chasseur d’appartements doit appartenir à un vaste réseau qui œuvre dans le domaine de l’immobilier. Il doit se fournir un bon carnet d’adresses pour connaitre tous les biens disponibles dans toutes les zones. Ce réseau ne doit pas être constitué uniquement d’agents immobiliers. Des gardiens d’immeubles, des concierges, ou encore des architectes et des décorateurs peuvent aussi être une bonne source d’informations.

Les formations nécessaires pour devenir chasseur de biens immobiliers

training-3185170_1280.jpg

Devenir mandataire immobilier ne demande pas un diplôme spécifique mais puisque ce métier requiert une bonne culture générale, il est quand même recommandé d’avoir un bac général. Opter pour un baccalauréat STMG aussi est un bon choix pour exercer cette profession. Afin de ne pas être dépaysé, il est vivement conseillé de continuer ses études pour obtenir un BTS en professions immobilières. Le futur chasseur de biens immobiliers pourra déjà commencer à se construire un carnet d’adresse à ce stade et développer ses connaissances du marché.

Si vous souhaitez être, un jour, titulaire d’une carte T, il faut suivre une étude sanctionnée par l’un des diplômes requis qu’on a élucidé un peu plus haut pour justifier l’aptitude professionnelle.

Et pour exceller dans votre travail, on vous recommande vivement d’affiner vos connaissances techniques, juridiques et fiscales puisqu’en tant que chasseur d’appartements, vous serez amené à donner des conseils à vos clients durant toute la procédure d’achat. Apprenez les règles juridiques afférentes à la vente et l’achat immobilier, la copropriété, l’urbanisme, les baux commerciaux, les contrats de location et les grands principes de voisinage. Développez vos connaissances en matière de taxes foncières, de plus-values et de défiscalisation dans le cadre d’une location (Pinel, Scellier). Enfin, il est toujours utile de connaitre quelques bases sur les travaux de construction et de rénovation. Cela vous permettra de conseiller vos clients sur l’aménagement ou la transformation d’un bien s’ils en ont besoin.

  • La rémunération et les possibilités d’évolution d’un chasseur de biens immobiliers

Un chasseur d’appartements débutant gagne à peu près 1500 €.

Pour ce qui est des possibilités d’évolution, cette profession peut déboucher à de très nombreux autres métiers. Avec le temps et aussi l’expérience, le chasseur de biens immobiliers peut devenir un administrateur de biens immobiliers, un négociateur immobilier ou un agent immobilier.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s