Tout savoir sur le métier de juriste en droit immobilier

Le métier de juriste en droit immobilier est une spécialité qui est acquise après des années de formation et de pratique sur terrain. Exercer ce métier exige donc des compétences élargies en termes de droit qui est appliqué au marché de l’immobilier. 

Ainsi, un juriste immobilier accompagne les professionnels de l’immobilier dans les démarches administratives et surtout du côté juridique. A travers cet article, nous allons essayer de vous révéler tout ce qu’il y a à savoir sur le métier de juriste en droit immobilier.

Définition du métier de juriste en droit immobilier

Un juriste en droit immobilier est en charge de conseiller un professionnel ou un particulier durant les démarches pour réaliser des transactions dans le marché de l’immobilier en appliquant les lois qui régissent le domaine. 

Que ce soit pour des personnes physiques ou morales, le juriste est engagé pour rassembler les dossiers administratifs et financiers lors d’une opération immobilière comme un achat, une location ou une vente de biens immobiliers.

En se référant à ce que dit la loi, un juriste en droit immobilier se doit de protéger ses clients dans le cas où ceux-ci sont engagés dans des litiges juridiques.

Les missions d’un juriste en droit immobilier

Un juriste immobilier intervient dans les opérations immobilières en usant de son expertise en droit. 

  • Il conseille ses clients en appliquant la loi durant l’acquisition ou la vente d’un bien immobilier pour qu’ils en tirent profit.
  • Il accompagne les clients dans la constitution de dossiers dans le domaine administratif et financier afin de faciliter les démarches.
  • Il rédige les actes juridiques pour que ceux-ci soient légaux.
  • Il gère les baux commerciaux, tout en proposant des solutions s’il y a des conflits juridiques
  • Il doit toujours être au courant des nouvelles lois en vigueur concernant l’immobilier pour les appliquer suivant la situation de ses clients.

Bref, la raison d’être du métier de juriste en droit immobilier est d’apporter du soutien à ses clients tout au long de n’importe quelle transaction immobilière. Il les aide à mieux se préparer face aux contraintes juridiques et aux complexités des requêtes officielles en rapport avec les biens immobiliers.

Les compétences requises pour être un juriste en droit immobilier

L’exercice du métier de juriste en droit immobilier nécessite des compétences élargies dans plusieurs domaines, étant donné qu’en même temps il prévient les problèmes juridiques tout en protégeant ses clients en leur donnant des conseils.

Premièrement, comme tout juriste qui se respecte, il doit avoir des connaissances infaillibles sur toutes les lois concernant l’immobilier. Même les législations qui ne concernent pas directement l’immobilier peuvent lui être utiles pour mener à bien son travail.

Il doit être en perpétuel veille sur les nouvelles tendances en termes de lois pour mieux accompagner et protéger ses clients à travers des analyses qui seront bien fondées.

Ensuite, un bon juriste en immobilier doit avoir un bon sens relationnel pour pouvoir établir une relation durable et fonctionnelle avec son entourage à savoir ses clients, les autorités étatiques et les personnes ayant un métier juridique.

Il doit être capable de bien écouter les différents protagonistes, d’analyser efficacement la situation et d’agir en conséquence.

Afin de prendre les bonnes décisions concernant une affaire, le juriste en droit immobilier doit être aussi un bon négociateur. Le but de cette qualité est de pouvoir rallier les acteurs dans le marché immobilier pour que la décision prise soit bénéfique pour chacun d’eux.

Et surtout, il doit être très  discret dans l’exercice de ses fonctions pour ne pas divulguer des informations cruciales sur ses clients qui l’emploient. Que ce soit un particulier ou des entreprises de grande envergure.

Les différentes formations pour devenir juriste en droit immobilier

Les écoles supérieures en droit possèdent un cursus qui se spécialise dans le domaine de l’immobilier, tout comme les instituts de professions immobilières qui ont des orientations en droit.

Pour accéder au métier de juriste en droit immobilier, un étudiant en droit doit avoir au moins un diplôme de bac+4 avec comme spécialité le domaine de l’immobilier.

Prenons l’exemple des formations proposées par l’Institut du Management des Services Immobiliers. Le métier de juriste en droit immobilier peut être atteint en suivant le cursus de Bachelor Immobilier, de Master of Science en immobilier ou encore le MBA International Real Estate Manager.

Le diplôme de technicien supérieur en professions immobilières peut également être valable lorsqu’il est compléter avec des formations en droit.

La possession de l’un de ces diplômes peut être un atout pour être éligible par rapport aux offres d’emploi dans le secteur de l’immobilier étant donné que des connaissances sur la façon de gérer un bien immobilier seront acquises par l’intermédiaire de ces formations. Les étudiants seront en mesure d’administrer, de conserver et d’améliorer des biens immobiliers. 

Ils pourront également être capables de gérer des achats et des ventes dans le cadre juridique. Avec un niveau de master, non seulement, ils auront un profil managérial mais ils pourront également user de leur compétences au niveau international.

Le métier de juriste en droit immobilier présente donc des possibilités d’évolution de carrière, même si cela requiert une lourde pression et un travail rigoureux avec de la minutie.

Le salaire d’un juriste en droit immobilier

Un juriste immobilier peut aussi bien travailler pour un particulier que pour des entreprises privées ou des agences.

Il peut également travailler en tant que consultant au niveau des collectivités territoriales, des réseaux de franchises immobilières, des syndicats professionnels ou encore des promoteurs immobiliers. 

Ainsi, son salaire va varier selon le client pour qui il travaille ou par rapport à l’envergure de l’entreprise qui l’engage.

D’une manière générale, le salaire d’un juriste en droit immobilier peut débuter autour de 2 500 euros par mois. Le montant va augmenter au fur et à mesure de l’expérience qu’il va acquérir tout au long de sa carrière. 

Avec des années de pratique, il pourra devenir un professionnel libéral. Ainsi, il pourra user de ses expertises en intégrant un cabinet de consultants indépendants national, voire même international. Dans ce cas, son salaire peut doubler pour atteindre 5 000 euros par mois

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s